2006

Niocan a ouvert un bureau à Oka

vendredi, 08 décembre 2006 20:40

COMMUNIQUÉ DE PRESSE                                                    Diffusion immédiate

Niocan a ouvert un bureau à Oka

Oka, le 8 décembre 2006 – Niocan Inc. (TSX – NIO) annonce que la compagnie minière occupe un bureau situé au 135 rue Notre-Dame dans le centre ville d'Oka.

Toutes les personnes désireuses de s'enquérir sur les développements à venir et sur les impacts socio-environnementaux-économiques de notre projet de petite mine souterraine de niobium dans le rang Ste-Sophie sont invitées à venir nous rencontrer.

Les heures d'ouverture de bureau à Oka sont les vendredis de 14 H 00 à 20 H 00 et les samedis de 11 H 00 à 15 H 00.

Niocan voudrait devenir bientôt un citoyen corporatif apprécié dans la région d'Oka et un atout pour les secteurs agricoles, agro-touristique, éducatif, écologique et industriel.

Le site internet de Niocan sera révisé au début de l'année 2007 pour donner plus de renseignements techniques sur les gîtes minéralisés de la compagnie.

G. Bernard Coulombe

Président

Mise au point par Niocan sur la divulgation antérieure sur les projets d’Oka et Grande Baleine

Oka
À la demande de l’Autorité des marchés financiers, Niocan inc. (« Niocan ») (TSX : NIO) désire signaler que la divulgation diffusée antérieurement sur le projet de niobium d’Oka était essentiellement fondée sur une étude de faisabilité préparée par le consortium Met-Chem/Pellemon en juin 1998, révisée par une étude de faisabilité préparée par le consortium Met-Chem/SNC Lavalin en janvier 2000, toutes deux antérieures à l’entrée en vigueur de la norme canadienne 43-101 sur l’information concernant les projets miniers.

Dans la mesure où Niocan ne détient pas actuellement de certificat d’autorisation ni d’étude de faisabilité à jour, elle ne peut, depuis l’entrée en vigueur de la norme canadienne 43-101, parler de « réserves minérales » ni de « réserves de minerai », sans mettre les mises en garde appropriées afin d’illustrer qu’il s’agit d’une estimation historique. À tout le moins, le gîte aurait dû être catégorisé à titre de « ressources minérales ».

Ces renseignements auraient dû être présentés en utilisant la terminologie historique et mis dans leur contexte approprié conformément aux dispositions du Règlement 43-101 alors en vigueur. On ne devrait pas se fier à l’estimation historique et certains documents ont par ailleurs été retirés du site web de la société.

Dans les années qui ont suivi l’étude de faisabilité, Niocan a continué d’étudier et d’analyser son projet de niobium et a décidé, compte tenu des conditions du marché, qu’il était préférable de procéder à une phase d’exploration additionnelle afin d’accroître son niveau de confiance dans la teneur, la géométrie et la continuité des ressources minérales.

Grande Baleine
Par ailleurs, Niocan désire signaler que l’information divulguée antérieurement sur le projet Grande Baleine, dans plusieurs documents d’information continue et dans les documents mentionnés ci-dessous, n’était pas conforme au Règlement 43-101 car les renseignements qu’ils contenaient (ressources exploitables, taux de production, estimation des teneurs et des tonnages, calculs économiques, projections de production et déclarations promotionnelles) n’étaient pas fondés sur des rapports techniques conformes au Règlement 43-101 et à l’Annexe 43-101. De plus, l’information n’y était pas présentée comme une estimation historique accompagnée des mises en garde appropriées, dont la mention à l’effet qu’on ne devrait pas se fier à l’estimation historique.

De plus, la brochure « Great Whale Iron Project - a billion tonne deposit magnetite iron (36% Fe) » et le document intitulé « Information memorandum » de septembre 2005 ont été retirés du site Web de Niocan car ils n’étaient pas conformes aux dispositions du Règlement 43-101.

Niocan déposera sous peu un rapport technique sur la propriété Grande Baleine conforme au Règlement 43-101.
Pour plus d’information, veuillez contacter Bernard Coulombe au numéro de téléphone suivant : (514) 288-8506 ou à l’adresse internet suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .
Pour la compagnie Niocan inc.
Bernard Coulombe, ing.
Président et chef de la direction

Niocan clarifies its previous disclosures on the Oka and Great Whale projects

Oka
At the request of the Autorité des marchés financiers, Niocan Inc. (Niocan) (TSX: NIO) wishes to point out that its prior disclosure on the niobium mine project in Oka, was essentially based on a June 1998 feasibility study prepared by the Met-Chem/Pellemon consortium, and which was revised by a January 2000 feasibility study prepared by the Met-Chem/SNC Lavalin consortium, both of which were made before the National Instrument 43-101 respecting Canadian Standard of Disclosure for Mineral Projects (“NI 43-101”) came into force.

Since the effective date of NI 43-101, given that Niocan does not currently have a Certificate of Authorization or an up-to-date feasibility study, it cannot refer to “mineral reserves” or “ore reserves” without also including appropriate warnings that the disclosure is based on historical estimates. At the very least, the deposit should have been categorized as “mineral resources.”

This information should have been presented using historical terminology and contextualized as per the rules in NI 43-101 that were in force at the time. Historical estimates should not be relied upon. Some documents have been withdrawn from the company’s web site.

In the years following the feasibility study, Niocan has continued to study and analyze its niobium project and has decided, in view of market conditions, that it was best to proceed with an additional exploration phase in order to increase its level of confidence in the grade, geometry and continuity of mineral resources.

Great Whale

In addition, Niocan wishes to inform that the information previously disclosed on the Great Whale project in several continuous disclosure documents and in documents mentioned below was not in accordance with NI 43-101 as the information released (i.e. exploitable resources, production rates, grade and tonnage estimates, economic factors, production projections, and marketing statements) was not based on technical reports that were in accordance with NI 43-101 and Appendix 43-101. Furthermore, the information was not presented as historical estimates with appropriate warnings, including the mention that historical estimates should not be relied upon.

In addition, the brochure “Great Whale Iron Project - a Billion Tonne Deposit Magnetite Iron (36% Fe)” and the September 2005 document “Information Memorandum” have been withdrawn from Niocan’s web site, as they were not in accordance with Regulation.
Niocan will soon file a technical report on the Great Whale property in accordance with Regulation 43-101.

For more information, please call Bernard Coulombe at 514-288-8506 or contact him by email at Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .
On behalf of Niocan Inc.
Bernard Coulombe, P. Eng.
President and CEO

La Propriété de Fer Grande Baleine de Niocan – Rapport technique par Met-Chem

Niocan inc. (« Niocan ») est une compagnie d’exploration minière ayant son siège social à Montréal, province de Québec, Canada. Niocan est inscrite à la cote de la Bourse de Toronto (TSX). Niocan est propriétaire à 100% du gîte minéral de fer de Grande Baleine situé à environ 80 kilomètres à l’est de l’embouchure de la Rivière Grande Baleine sur la Baie d’Hudson

Met-Chem Canada Inc. (« Met-Chem ») a récemment complété un rapport technique intitulé « Great Whale Iron Property » (GWIP) préparé conformément au Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers.

La Propriété Grande Baleine ou GWIP comprend trois (3) gîtes minéralisés de fer qui ont été visités en juillet et août 2006 par des géologues de Met-Chem et de Niocan.

Les entrepôts de carottes de forage (core shacks) ont été retrouvés mais les intempéries ont endommagé les boîtes de carottes qui ne sont plus identifiables. Ces carottes ne peuvent donc pas être utilisées pour des vérifications ou des tests métallurgiques. Aussi, plusieurs sites de forage (set-ups) ont été observés. Cependant, il va falloir forer des trous jumeaux pour confirmer les résultats des forages des années 60 sur la lithologie, pour parfaire le « grid » historique, pour explorer en profondeur et en largeur le potentiel d’augmentation du tonnage des ressources minérales et de recueillir des échantillons pour développer le concept moderne du traitement du minerai de fer. Met-Chem étant d’opinion que les données historiques sur le forage, l’échantillonnage, la cartographie géologique et l’arpentage sont de bonne qualité et ont été fait par des professionnels expérimentés du domaine des ressources minérales.

Les trois (3) gîtes ont été forés en 1958, 59 et 60. Il y a eu 58 forages pour un total de 35,924 pieds de carottes AX sur le gîte A, 17 forages pour un total de 10,223 pieds de carottes AX dans le gîte D et 17 trous de forage pour un total de 11,110 pieds dans le gîte E. Aussi, en 1978, des études disponibles à Niocan sur des concepts pour les infrastructures d’un complexe minier, de transport du minerai et de transbordement portuaire ont été élaborés.

Les calculs estimatifs des « ressources minérales » (mineral resources) ont été préparés par L.M. Scofield pour Great Whale Iron Mine Limited en 1960. Elles font référence au « tonnage and grade » qui sont résumés dans le tableau suivant, présenté en anglais.

Pour plus d'info pdficon small Voir PDF

NIOCAN’S GREAT WHALE IRON PROPERTY –TECHNICAL REPORT BY MET-CHEM

Niocan Inc. (Niocan) is an exploration company based in Montreal, Quebec, Canada and is listed on the Toronto Stock Exchange (TSX). Great Whale Iron Property (GWIP) is wholly owned by Niocan and is located at about 80 kilometers from the mouth of the Great Whale River on the Hudson Bay, Quebec.

Met-Chem Canada Inc. has recently completed a Technical Report on GWIP,as per NI 43-101.

The GWIP includes three (3) deposits that were visited by geologists from Met-Chem and Niocan in July and August of 2006.
The original core storage areas were located, but showed extensive damage with unidentifiable core boxes. The core is therefore unusable for further testing or verification. Several historic drill set-ups were observed. A series of twin holes will be required in subsequent drill programs to a) further assess and confirm historic drilling results for lithology and testing, b) to complete the historic grid, c) to investigate additional potential at depth and lateral extension and d) to develop information for process mill design. Met-Chem is of the opinion that historical data regarding drilling, sampling, mapping and surveying are of good quality and were carried out by experienced professionals.

The three (3) deposits were drilled in 1958, 1959 and 1960. Deposit A was drilled with 58 diamond drill holes totalling 35,924 ft., Deposit D was drilled with 17 diamond drill holes totalling 10,223 ft and Deposit E was drilled with 17 diamond drill holes totalling 11,110 ft.. In 1978, infrastructures and transportation studies were produced for the GWIP.

The historic “mineral resource” estimates were prepared by L.M. Scofield for Great Whale Iron Mines Limited in 1960. They were referred to as “tonnage and grade” and are summarized below in Dry Long Tons.

more pdficon small View this press release in pdf

Page 1 sur 2