2009

MONTRÉAL, QC, le 17 août 2009 – Niocan inc. (TSX:NIO) a annoncé aujourd’hui une mise à jour de son projet relatif à la propriété de Grande-Baleine, propriété qu’elle détient à 100%.

En juillet 2009, la compagnie a recueilli des nouvelles carottes de forage et des carottes prélevées en 1957-60 par Belcher Mining Corporation LTD des sites minéralisés A, D et E (36% Fe magnétite) sur la propriété de Grande-Baleine (17 098 acres). Cette propriété est située à 80 kilomètres des villages Kuujjuarapik – Whapmagoostui dans la Baie d’Hudson.

L’objectif de ce programme 2009, au coût approximatif de $250,000, est d’effectuer des tests métallurgiques modernes afin de confirmer la taille optimale du grain de minerai des gîtes (ressources historiques) pour une libération maximale du fer.

Des travaux intensifs d’exploration effectués dans les années 1960 indiquent une estimation du tonnage et de la teneur de quelque 942 millions de tonnes de ressource minérale de fer (Belcher Mining Corporation Ltd., November 1960 by L.M. Scofield). Selon le rapport rendu par Met-Chem le 31 août 2006, « les méthodes de calcul utilisées dans la préparation de ce rapport étaient considérées comme fiables dans les années 1960; toutefois les calculs de réserves minérales ou de ressources minérales sont généralement basées sur des logiciels miniers qui sont plus robustes et qui peuvent effectuer des calculs en 3 dimensions. Il sera nécessaire de combiner des informations historiques manquantes avec des informations nouvelles avant d’être en mesure d’utiliser les indicateurs de tests de concentration pour les estimés nouveaux de ressources minérales ou de réserves afin d’être conforme à NI 43-101. » (traduction libre).

Dans la mesure où la compagnie n’a pas établi de ressources minérales et n’a pas effectué d’étude préliminaire de faisabilité, elle ne peut, depuis l’entrée en vigueur de la norme canadienne 43-101, parler de « réserves minérales » ni de « réserves de minerai », sans mettre les mises en garde appropriées afin d’illustrer qu’il s’agit d’une estimation historique. Aussi, comme aucune personne qualifiée n’a effectué le travail requis pour classer les ressources ou les réserves faisant l'objet de l'estimation historique dans les ressources minérales ou les réserves minérales à jour, Niocan ne considère pas les ressources ou les réserves faisant l'objet de l'estimation historique comme étant des ressources minérales ou des réserves minérales, au sens des articles 1.2 et 1.3 du Règlement 43-101, qui soient à jour, et, en conséquence, on ne devrait pas se fier à l'estimation historique.

Niocan doit mettre à jour ces estimations et les études des années 50 et 60 afin de démontrer la faisabilité d’une mine de fer contemporaine et ainsi de pouvoir susciter de l’intéressement d’un ou plusieurs partenaires dans ce projet potentiel. Niocan désire identifier un partenaire ayant la capacité financière requise afin de partager les coûts d’une évaluation préliminaire en contrepartie de l’obtention d’un pourcentage de

propriété, toute en conservant éventuellement une position dans ce gîte historique, en référant aux travaux géologiques effectués dans les années 60. Lorsque le projet sera commencé, la compagnie prévoit que l’évaluation préliminaire s’échelonnera sur une période de trois (3) saisons de calendrier.

Un rapport à être préparé par Met-Chem sera livré dans 3-4 mois lorsque les tests seront complétés par le consortium de recherche appliquée en traitement et transformation des substances minérales (Corem), de Québec (Québec).

Pour plus d’information,
Niocan Inc.
G. Bernard Coulombe
Président et chef de la direction
514-288-8506
514-843-4809 (fax)

MONTREAL, QC, August 17, 2009 – Niocan Inc. (TSX:NIO) today announced an update of its 100% owned Great Whale Iron Property (“GWIP”) project.

In July 2009, the Company collected new drilled core samples and cores drilled in 1957-60 by Belcher Mining Corporation Ltd from the A, D and E iron mineralized (36% Fe magnetite) sites on the GWIP (17,098 acres) located 80 kilometers from the twin villages of Kuujjuarapik – Whapmagoostui on the Hudson Bay.

The objective of the 2009 program, at an approximate cost of $250,000, is to perform modern metallurgical tests to confirm the optimum ore grain size of the prospects (historical resources) for maximum iron liberation.

Intensive exploration carried out in the 1960’s indicated an estimate of tonnage and grade of approximately 942 million tons of iron historical resources (Belcher Mining Corporation Ltd., November 1960 by L.M. Scofield). According to the report prepared by Met-Chem on August 31, 2006: “In the 1960’s, such calculation method was considered reliable. However today mineral resources or reserve calculations are generally based on mining software which are more robust and can perform 3D calculation. It will be necessary to twin some historic holes with new ones in order to establish a correlation between historic information and new ones before being able to use concentration tests indicator for new mineral resource or reserve estimates for compliance with NI 43-101’’.

Since the Company has not established mineral resources and has not performed a preliminary feasibility study, it can not, since the coming into force of NI 43-101, refer to “mineral reserves’’ without including the appropriate warnings to illustrate that this constitutes an historical estimate. In addition, since no qualified person has performed sufficient work required to classify the historical estimate as current mineral resources or mineral reserves, Niocan is not treating the historical estimate as current mineral resources or mineral reserves as defined in sections 1.2 and 1.3 of NI 43-101, and therefore, the historical estimate should not be relied upon.

Niocan must update the estimates and studies made in the 50’s and 60’s to demonstrate the feasibility of a contemporary iron mine in order to interest one or more partners in this potential project. Niocan wishes to identify a partner with the financing capability to share the cost of a scoping study for a percentage of ownership while eventually retaining a position in this historical mineral prospect, referring to the geological works done in the 60’s. Once the project is started, the Company expects that it would take approximately three (3) calendar seasons to conduct the scoping study.

A report to be prepared by Met-Chem will be delivered in 3-4 months when the tests are completed by Research Consortium in Mineral Processing (Corem) in Quebec City.
For more information, please contact
G. Bernard Coulombe
President & CEO
(514) 288-8506
(514) 843-4809

MONTRÉAL, QC, le 17 août 2009 – Niocan inc. (TSX:NIO) a annoncé aujourd’hui une mise à jour de son projet relatif à sa mine de Niobium à Oka.

Niocan continue à attendre l’émission d’un certificat d’autorisation (« CA ») des autorités gouvernementales afin de construire sa mine de niobium à Oka, Québec. Niocan considère qu’elle a fourni aux autorités toutes les informations et la documentation requises afin d’obtenir le CA du Ministère du développement durable, de l’environnement et des parcs (« MDDEP ») du gouvernement du Québec. Juin 2008 est la dernière date à laquelle la compagnie a fourni des documents au MDDEP, soit des documents finaux pour la révision des plans du complexe minier, suivant une requête à cet effet du MDDEP. Malgré les tentatives répétées de la compagnie au cours des derniers mois et des dernières années afin d’obtenir une indication du MDDEP quant à ses intentions relativement à l’émission du CA, la compagnie n’a toujours pas reçu d’information concluante à cet effet.

 

Pour plus d'info pdficon small Voir le pdf

MONTREAL, QC, August 17, 2009 – Niocan Inc. (TSX:NIO) today announced an update to its shareholders regarding its Oka Niobium Mine project.

Niocan continues to await the issuance of the Certificate of Authorization (“CA”) from governmental authorities to build its Niobium mine in Oka, Quebec. Niocan considers it has provided all necessary information and documentation to the authorities to receive the CA from the Ministry of Sustainable Development, Environment and Parks (“MSDEP”) of the Quebec Government. The Company last provided documents to the MSDEP in June 2008, when final documents for the review of the design and drawings of the mine complex were provided upon request from the MSDEP. In spite of the Company’s repeated attempts over the past months and years to obtain an indication from the MSDEP relative to its intent on the issuance of the CA, the Company has yet to receive conclusive information in this respect.

For more info pdficon small View this press release in pdf